Qu’est-ce que l’investigation appréciative ?

Adapté de l’ouvrage The Power of Appreciative Inquiry, 2ième édition, Diana Whitney et Amanda Trosten-Bloom

À la fois philosophie et méthodologie, l’investigation appréciative vise à produire des changements positifs. Elle est fondée sur le postulat très simple selon lequel les systèmes humains (qu’il s’agisse d’équipes, d’organisations ou d’individus) sont guidés par les éléments qui se trouvent au centre de leurs réflexions, de leurs intérêts et de leurs discussions.

Ainsi la clé de voûte de l’investigation appréciative est-elle l’étude de ce qui insuffle vie, énergie et vitalité dans les organisations, les équipes et les personnes lorsque celles-ci fonctionnent de manière optimale. L’investigation appréciative ne présuppose pas que chaque personne ou organisation est toujours au summum de ses capacités. Toutefois, elle s’inscrit dans une démarche positive, et l’expérience comme la recherche ont démontré que les personnes ont plus de facilité à apprendre et que les organisations évoluent plus aisément lorsqu’elles focalisent  leurs réflexions et leurs discussions sur les atouts, les accomplissements et les modes de fonctionnement optimaux.

C’est pour cette raison que l’investigation appréciative instaure un dialogue entre de larges groupes d’individus afin qu’ils discutent de leurs forces individuelles et collectives, de leurs espoirs et rêves pour l’avenir, ainsi que des opportunités et projets d’action qu’ils ont en commun.

La mise en œuvre de l’investigation appréciative suit généralement le schéma suivant : découverte (Discovery), rêve (Dream), conception (Design) et destin (Destiny) [voir schéma ci-dessous] .

4-D processes of Apreciative Inquiry

L’investigation appréciative est fondée sur un ensemble de croyances enrichissantes au sujet des individus et des organisations humaines :

  • Individuellement et collectivement, les individus disposent de dons, d’aptitudes et de possibilités de contribution uniques, qui ne demandent qu’à être révélés au grand jour.
  • Les organisations sont des systèmes sociaux humains créés et vécus par l’intermédiaire du langage, qui constituent des sources intarissables de capacité relationnelle.
  • Les visions d’avenir que nous projetons sont des créations sociales qui, une fois articulées les unes aux autres, permettent d’orienter les actions individuelles et collectives.
  • Grâce à la communication humaine (qui passe par l’investigation et le dialogue), les individus peuvent détourner leur attention de l’analyse des problèmes et cesser d’agir à ce niveau pour se concentrer sur des idéaux valables et des opportunités d’avenir productives.

En résumé, l’investigation appréciative considère que l’organisation et l’évolution humaines, lorsqu’elles fonctionnent de manière optimale, consistent en un processus relationnel d’investigation focalisé sur les objectifs à atteindre et ancré dans l’affirmation et l’appréciation de ce qui fonctionne – du “socle positif” (en anglais : “positive core”) des atouts dont on dispose.